Au Kenya, les fabricants de bière courtisent les femmes

Britney Bulemi, Michelle Njoroge et Karen Selenke posent pour une photo lors du Tusker Oktobafest qui a eu lieu à l'hippodrome de Ngong. NMG PHOTO

Article original paru le 14 octobre 2019

Par AIDAH WANJIRU

Lorsqu’il s’agit de faire la promotion de la bière, le schéma est toujours le même : un pub local rempli d’un groupe d’hommes se baladant autour d’une télévision, les yeux rivés à l’écran, les bières en main. Un but est marqué les hommes applaudissent, se congratulent, se frappent la poitrine et portent un toast pour célébrer la pluie de bière qui tombe sur eux.

La publicité s’écoule d’une voix grave annonçant comment le mélange soigné de malt ou d’orge de la bière a été brassé et mélangé à la perfection alors que la boisson glacée sombre forme des perles de sueur lorsqu’elle est versée dans un  » verre pour homme « .

Ces publicités envoient généralement le même message ; la bière est pour le mâle moyen, le macho.

Cependant, les fabricants de bière se débarrassent de l’étiquette macho pour rendre la boisson  » acceptable  » pour les femmes. En plus de faire de la publicité, ils adaptent leurs produits en mélangeant le malt ou de l’orge à des pommes fermentées.

« Les pommes ont des propriétés uniques, dont celle d’apaiser un estomac gonflé, ce qui est l’ingrédient traditionnel de la bière, et croyez-moi, aucune femme n’en veut. Le lancement de Tusker Ciders nous a permis de capturer la femme moderne buveuse de bière avec son palais toujours plus complexe « , explique Christine Mwaura, la directrice marketing de Tusker Cider.

Le nombre de buveuses de bière augmente, dit Christine, et pour les séduire davantage, les brasseurs et les vendeurs organisent des événements du week-end tels que le  » Tusker OktobaFest 2019  » qui rassemble ceux qui veulent profiter de la musique et de la nourriture de rue, des soirées jeux et un large éventail d’événements sociaux.
« J’avais l’habitude de penser que toutes les bières ont le même goût, ont une odeur bizarre et sont amères « , a déclaré Viviane Mbaire qui était à l’événement de la bière le week-end dernier qui a attiré plus de 16.000 Kenyans.

« Cidre et Smirnoff Guarana ont changé ça pour moi. Au moins maintenant, les marques essaient de nous séduire, ,ous qui pensions qu’une soirée entre filles avec de la bière était impossible. Pendant très longtemps nous ne connaissions que Snapp « , ajoute-t-elle, applaudie par ses amis qui chantaient la chanson publicitaire de Snapp, légèrement hors ton.

J’ai accompagné un groupe de jeunes femmes d’une vingtaine d’années avec des canettes de bière, en dégustant les nombreuses boissons alcoolisées dans différents stands stationnés à l’hippodrome de Ngong. Les stands destinés aux femmes buveuses étaient colorés, ornés de lumières féeriques et d’autres belles esthétiques.

J’ai opté pour la bière de canneberge, un mélange de bière normale, de jus de canneberge et de sirop de pomme pendant que mon ami goûtait le « burrito », un mojito à la bière.

Article original paru sur Business Daily Africa