Crédit Facebook Carrefour Kenya

La chaîne française de magasins Carrefour a enregistré une hausse de 28 % de ses ventes dans ses points de vente kenyans, qui sont passées de 14,6 milliards de shillings kenyans (137,3 millions de dollars) en 2018 à 18,7 milliards de shillings kenyans (175,9 millions de dollars) pour l’année achevée en décembre 2019.

Majid Al Futtaim, le détenteur exclusif de la franchise de Carrefour dans la région, attribue cette augmentation des ventes à son offre d’expansion agressive dans les principales villes du pays.

Le détaillant a déclaré que depuis son lancement au Kenya il y a quatre ans, la franchise de la chaîne française d’hypermarchés avait connu une croissance plus rapide que prévu, attirant une forte clientèle parmi la classe moyenne grandissante dans le pays.

Le détaillant a étendu sa présence au Kenya en reprenant des espaces précédemment occupés par des chaînes de supermarchés en difficulté, dont Nakumatt et Uchumi, et en ouvrant de nouveaux points de vente pour encaisser sur le marché mal desservi.

Il possède sept succursales au Kenya, la huitième devant ouvrir sur l’autoroute Uhuru, près du rond-point de Nyayo. Son ouverture était prévue avant la fin mars, mais elle a été retardée en raison de la pandémie actuelle de Covid-19.

Présent en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, le détenteur de la franchise a annoncé d’autres plans pour poursuivre l’expansion de ses activités de vente au détail et de divertissement sur des marchés clés.

“En 2020, Majid Al Futtaim Retail ouvrira son premier magasin en Ouzbékistan, avec des plans d’expansion vers de nouveaux marchés en Asie centrale et en Afrique, et augmentera sa capacité de commerce électronique pour répondre à la demande croissante en ligne, grâce à des solutions d’exécution innovantes”, indique le groupe dans le rapport.

Au début de cette année, MAF a officiellement ouvert son premier hypermarché en Ouganda dans le centre commercial Oasis, à Kampala.

Deuxième pays d’Afrique de l’Est dans lequel le MAF a lancé ses activités, le magasin s’étend sur 2800 m² et abrite plus de 20 000 produits de marques locales et internationales.

Dans le rapport financier récemment publié, Majid Al Futtaim a également rendu public les actifs locaux du Kenya en décembre 2019, qui s’élèvent à 7,2 milliards de shillings (67,7 millions de dollars US), contre 4,3 milliards de shillings (40,4 millions de dollars US) en décembre 2018.