Carrefour ouvre un deuxième magasin en Ouganda et poursuit son expansion en Afrique de l’Est

Le conglomérat Majid Al Futtaim, basé à Dubaï et détenteur de la franchise régionale de Carrefour, a ouvert son deuxième magasin en Ouganda.

L’ouverture du nouveau point de vente situé au Metroplex Shopping Mall à Kampala, intervient un an après l’inauguration du premier hypermarché Carrefour du pays, situé à Oasis Mall, qui a ouvert ses portes en février 2020.

Avec ce nouveau magasin, Carrefour a repris l’espace précédemment occupé par les enseignes Nakumatt Holdings et Shoprite.

S’étendant sur 2 050 mètres carrés, le magasin vise à offrir un choix inégalé de plus de 20 000 produits, dont des pâtisseries fraîches, des fruits et légumes frais, du poisson frais, de la viande, du fromage, des plats cuisinés, ainsi qu’une large sélection de produits non alimentaires.

Environ 90 % de ces articles seront d’origine locale, le détaillant cherchant à offrir un mélange de marques internationales et locales.

Carrefour Kenya a enregistré une hausse de 30% de ses ventes en 2020

Selon Franck Moreau, country manager Ouganda et Kenya, chez Majid Al Futtaim Retail, ce nouveau Carrefour offre non seulement une large gamme de produits vendus aux meilleurs prix, mais il élève également la communauté environnante en créant des opportunités d’emploi directes et indirectes pour plus de 90 Ougandais.

Fidèle à son ambition de promouvoir l’innovation numérique dans le secteur de l’épicerie, Carrefour Ouganda propose également des services de livraison à la demande dans les magasins Oasis et Metroplex, par l’intermédiaire de ses partenaires Jumia Food et Glovo.

Ces services permettent aux clients de commander depuis leur domicile, en toute sécurité, et de se faire livrer directement à leur porte.

Carrefour est actuellement en pleine expansion dans la région de l’Afrique de l’Est et a récemment ouvert une série de nouveaux magasins au Kenya.

Avec 12 points de vente, Carrefour est désormais la troisième plus grande chaîne de supermarchés du Kenya, derrière Naivas et Quickmart, et le premier distributeur international sur un marché où ses homologues tels que Shoprite et Choppies ont choisi de fermer boutique, invoquant la non-rentabilité du marché.

En 2020, le détaillant a surmonté les effets de la pandémie de Covid-19 pour afficher un chiffre d’affaires de 230,4 millions de dollars US dans ses points de vente kenyans, soit un bond de 30,2 % par rapport aux 176,6 millions de dollars US enregistrés en 2019.

La croissance est attribuée à son plan d’expansion ambitieux mais également à la sortie de certains concurrents.

La société mère a révélé que le chiffre d’affaires a augmenté malgré une baisse de 12,75 millions de dollars US de l’actif total du détaillant qui lui est passé de 67,39 millions de dollars US en 2019 pour atteindre 53,7 millions de dollars US.