Des produits tanzaniens destinés au Kenya pour stimuler le commerce transfrontalier

Dans le cadre de nouveaux efforts visant à repenser le commerce transfrontalier entre les deux pays, la Tanzanie envisage la création de supermarchés et de chaînes d’approvisionnement pour les consommateurs kenyans.

Cela signifie qu’une fois les négociations bilatérales en cours achevées avec succès, les Kenyans verront probablement plus de produits tanzaniens dans les rayons des supermarchés locaux.

S’exprimant lors d’un point de presse sur les quatre jours de l’exposition Made in Tanzania qui doit débuter le 25 avril au Kenyatta International Conference Centre, l’ambassadeur de Tanzanie au Kenya Pindi Chana a déclaré que cela fait partie des objectifs de l’exposition.
Dans le cadre de nouveaux efforts visant à réorganiser le commerce transfrontalier entre les deux pays, la Tanzanie envisage la création de supermarchés et de chaînes d’approvisionnement pour les consommateurs kenyans.

Cela signifie qu’une fois les négociations bilatérales en cours achevées avec succès, les Kenyans verront probablement plus de produits tanzaniens dans les rayons des supermarchés locaux.

S’exprimant lors d’un point de presse sur les quatre jours de l’exposition Made in Tanzania qui doit débuter aujourd’hui au Kenyatta International Conference Centre, l’ambassadeur de Tanzanie au Kenya Pindi Chana a déclaré que cela fait partie des objectifs de l’exposition.

“L’exposition vise à mieux faire connaître les produits et services tanzaniens au secteur privé kenyan et au grand public en général “, a déclaré M. Chana.

Elle a ajouté que dans le cadre du commerce entre les deux pays, la Tanzanie se concentrera fortement sur les secteurs du tourisme, des services technologiques, des produits alimentaires, des fruits, de la culture, de l’art et de l’artisanat.

Lors de son intervention lors de la conférence de presse, Robert Ng’ong’a, directeur adjoint du commerce bilatéral au département d’État du commerce international, a déclaré que le commerce entre les deux pays a été largement affecté par la concurrence d’autres pays internationaux.

Toutefois, il a refusé de divulguer les noms de la troisième force en citant les enquêtes en cours sur la façon de résoudre le problème, mais il a plutôt dit que des pourparlers sont en cours entre les deux pays pour trouver la voie à suivre et que l’exposition est le résultat de ces pourparlers.

La semaine d’exposition Made in Kenya en Tanzanie se tiendra également au cours de l’exercice 2018/2019.

Cela fait suite au ralentissement des échanges entre les deux principales économies d’Afrique de l’Est au cours des deux dernières années en raison des règles d’origine et de l’application de barrières non tarifaires.

En septembre 2017, le secrétaire principal au commerce, Chris Kiptoo, et son homologue tanzanien, Adolf Mugenda, ont accepté d’ouvrir les frontières et de supprimer les pratiques restrictives. Ils ont également convenu de former un comité mixte qui facilitera la circulation des marchandises entre les pays.

Les données de la Banque centrale montrent que la Tanzanie a vendu plus de biens au Kenya au cours des 10 derniers mois se terminant en octobre 2017 malgré la réduction de la consommation de produits fabriqués localement. Leurs importations sont passées à 13,26 milliards de shillings, soit une augmentation de 25,4 % à partir de 2016.

D’autrexa part, le Bureau national des statistiques du Kenya montre que les exportations du Kenya vers la Tanzanie au cours de la période ont enregistré un creux de 10 ans à 20,34 milliards de shillings, soit une baisse de 21,07 % par rapport aux 25,77 milliards de shillings enregistrés en 2016, les échanges commerciaux entre les deux pays restant en faveur du Kenya.

Au cours des trois dernières années, les produits tels que les médicaments, le sucre, les produits comestibles, les produits pétroliers, entre autres, ont été les plus échangés entre les deux pays.