Le botswanais Choppies Supermarket se retire du marché kenyan

Crédits : kenyainvest.com

Choppies Supermarket, dont le siège est au Botswana, a annoncé son intention de quitter le marché kenyan. Il y a quatre ans, la société avait acquis des magasins Ukwala pour 10 millions $US (1 milliard Sh). Aujourd’hui le botswanais fait face à de nombreuses contraintes financières et de croissance.

Lors d’une assemblée générale extraordinaire (AGE) avec ses actionnaires, le détaillant en difficulté a révélé qu’il avait listé ses actifs kenyans à vendre et classé ses 12 magasins comme étant en très grande difficulté.

Wilfred Mpai, directeur de Choppies, a livré l’analyse suivante. La Zambie a des résultats réguliers dans une économie instable. En revanche le Kenya connait de grandes difficultés nécessitant la cession des activités.

La Tanzanie et le Mozambique sont également en difficulté, alors que la Namibie réalise les performances attendues. Quant au au Botswana, les flux de revenus sont réguliers dans un environnement commercial difficile.

Choppies avait pour projet d’ouvrir de nouveaux points de vente au Kenya. Ses ambitions ont été contrecarrées par une perte de 1,26 million de dollars US. En effet six points de vente sont insolvables à Kisumu et à Nakuru.

Cela a également entraîné la fermeture des succursales des comtés de Bungoma et de Kiambu, caractérisées par des étagères vides et poussiéreuses au début de cette année.

Le détaillant a accumulé des dettes envers les fournisseurs, les propriétaires et les travailleurs pour leurs salaires, comme l’a révélé la Kenya Union of Commercial, Food and Allied Workers (KUCFAW).

La concurrence dans le secteur de la vente au détail au Kenya s’intensifie avec les chaînes de supermarchés multinationales comme Carrefour, Shoprite et Game Stores qui ont ouvert des points de vente ces dernières années afin de tenter de réduire la domination de Tuskys et Naivas, qui sont tous deux des propriétés de locaux.