L’enseigne Khetia’s Supermarket intensifie la concurrence à Nairobi

Khetia’s Supermarket, une enseigne locale kenyane qui opère principalement dans la région occidentale du pays, renforce sa présence en ouvrant son premier point de vente à Nairobi, rejoignant ainsi les grands noms du marché.

La chaîne de supermarchés a commencé ses activités dans la ville de Kitale et s’est étendue au fil des années à de nouvelles localités, se constituant ainsi une clientèle fidèle dans les villes d’Eldoret, de Bungoma et de Webuye, dans l’ouest du Kenya. Depuis, le réseau s’est également déployé à Kisumu.

La société commercialise toute une gamme de produits de consommation courante et gère une unité de vente en gros soutenue par son activité de distribution.

Désormais à Nairobi, Khetia’s opérera aux côtés de géants de la grande distribution comme QuickMart, une chaine détenue en majorité par la société de capital-investissement Adenia Partners basée à Maurice. Elle a également étendu son réseau en ouvrant un nouveau point de vente le long de la route de Mombasa, dans le District Mall, South B.

Khetia’s a été créé en 1982 et s’est concentré sur la région ouest du Kenya. L’entrée du détaillant à Nairobi renforce la concurrence dans la capitale kenyane et le met en concurrence directe avec d’autres détaillants de premier plan comme Carrefour, Naivas et Quickmart.

Le nouveau magasin comprendra une épicerie fine, une boulangerie, une boucherie, un magasin d’alcools et un rayon fruits et légumes, en plus de ses autres produits de grande consommation.

Avec ce nouveau point de vente, Quickmart intensifie la concurrence face à des détaillants tels que Naivas, Quickmart et Carrefour qui opèrent également dans les environs.

L’autre détaillant Quickmart devrait également occuper l’espace précédemment exploité par le détaillant à court d’argent Tuskys dans le Central Business District (CBD), le long de Moi Avenue.

Ce sera son deuxième magasin en centre-ville, après avoir repris l’espace précédemment détenu par le supermarché Choppies, basé au Botswana, qui prévoit de se retirer du marché kenyan suite à un problème de liquidités.

Carrefour se développe sur la Côte

Parallèlement, Carrefour Kenya, exploité par le conglomérat Majid Al Futtaim basé à Dubaï, a ouvert son 11e magasin au Kenya et le 2e dans la région côtière du pays, dans le comté de Kwale.

Le nouveau magasin est situé au Centrepoint Mall à Diani, devenant ainsi le locataire incontournable du point de vente libéré par Nakumatt en 2017.

Le magasin propose une surface de vente de 1 000 mètres carrés dans le cadre de la première phase d’ouverture, qui sera étendue à 1 800 mètres carrés lors de la phase finale.

À l’issue de cette phase, il proposera plus de 20 000 références, dont un rayon fruits et légumes frais, un comptoir de boucherie et un rayon boulangerie artisanale.

Avec l’effondrement d’entreprises autrefois établies comme Nakumatt, la lutte pour la survie d’Uchumi et Tusky’s et la sortie de détaillants comme Choppies et Shoprite, le secteur de la vente au détail, apparemment florissant, a enfin montré sa vraie nature, celle d’une route semée d’embuches.

Le secteur est actuellement dominé par Quickmart et Naivas, qui sont tous deux soutenus par des investisseurs privés et des sociétés étrangères comme Carrefour. Cela montre clairement que le secteur a besoin d’une puissance financière et de gestion.