Le premier Africa Luxury Dialogue s’est tenu récemment au Ghana ; il se présente comme un forum qui explore le paysage du luxe en Afrique de l’Ouest.

Organisé par l’agence de marketing et de médias numériques WaxPrint Media basée à Accra, le programme de l’événement a réuni des représentants de marques internationales de luxe de tous les secteurs comme LVMH, Moet Hennessy, Versace Collection, Mercedes-Benz, Kempinski Hotel et Remy Martin. Des entrepreneurs de luxe ghanéens et nigérians et des leaders d’opinion comme Roberta Annan, Fred Deegbe, Jewel Arthur, Ken Kweku Nimo et Tamara Jonah-Goka étaient également présents.

Parmi les 300 professionnels de premier plan, il y avait des influenceurs et des célébrités comme l’avocate NanaAma Botchway, la personnalité de la beauté Debbs Bjuku, la styliste de célébrités Rachel Johnson, basée à New York, l’actrice Salma Mumin, l’actrice/productrice Ama K. Abebrese et les personnalités des médias KOD, Lexis Bill et Eli Kharis.

Le luxe n’est pas une nouveauté en Afrique

“Le concept de luxe n’est pas récent en Afrique, mais il est encore relativement nouveau pour de nombreuses marques mondiales reconnues qui commencent tout juste à considérer la région comme un marché viable. Il était important pour nous d’accueillir l’Africa Luxury Dialogue sur le continent, en particulier à Accra, et de réunir un collectif de parties prenantes dans le paysage local du luxe qui ont également une grande expérience en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique”, déclare Muhammida El Muhajir, directeur de la stratégie chez WaxPrint Media.

La première table ronde, intitulée “Le luxe international : du monde vers l’Afrique de l’Ouest”, a été animée par Roberta Annan, associée directrice générale de Roberta Annan Capital Partners, et a réuni les intervenants suivants : Manish Nambiar, directeur général de l’hôtel Kempinski ; Asad Nazir, directeur général de Silver Star Auto/Mercedes Benz ; Viola Labi, directrice générale de Versace Collection ; et Armand Faure, ambassadeur de la marque chez Rémy Martin. Ils ont partagé leurs expériences personnelles et professionnelles au sein de prestigieuses marques de luxe en Afrique et leur vision de l’évolution future de cette dernière.

De gauche à droite : Armand Faure, Rémy Martin ; Roberta Annan, RAPC ; Asad Nazir, Mercedes Benz ; Manish Nambiar, Kempinski Hotel ; Viola Labi, Versace Collection

Le panel a réitéré l’importance pour les marques mondiales de collaborer avec des partenaires locaux afin de créer une expérience véritablement personnalisée et localisée pour les clients.

Le programme s’est poursuivi avec une série de dialogues et de présentations interactives entre des entrepreneurs du luxe, des leaders d’opinion et des représentants de marques. Fred Deegbe, fondateur de Heel the World Footwear, et Ken Kweku Nimo, auteur de Luxury Fashion in Africa : History, Brands and Contemporary Issues, ont discuté de la création d’une marque africaine locale, de l’approvisionnement en matériaux et de la fabrication locale pour répondre aux normes internationales.

Aldo Manfreda, spécialiste de la vente au détail de produits de luxe, et Tamara Jonah Goka, fondatrice de Lionhearts Events, ont exploré la possibilité de créer des expériences locales uniques qui reflètent une perspective à la fois africaine et mondiale. Wellington Baiden, fondateur de Portal Forest Estate, et Muhammida El Muhajir, directrice de la stratégie chez WaxPrint Media, ont lancé une discussion axée sur le développement durable dans le secteur du luxe et sur le travail de plus de 20 ans de M. Baiden dans le développement d’un écosystème local comme business model durable.

De gauche à droite : Fred Deegbe, Heel the World ; Viola Labi, Versace Collection ; Muhammida El Muhajir, WaxPrint Media ; Jewel Arthur, cre8Africa

Judith Biel, directrice générale de Yolo Experiences, et Elizabeth Oputa, directrice de la marque Moet Hennessy Nigeria, ont discuté de l’industrie de tourisme, de la formation du personnel du service clientèle et de la création d’espaces, d’événements et d’expériences destinés aux amateurs de luxe. Jewel Arthur, fondatrice de Cre8Africa, a partagé sa vision du luxe africain et son expérience dans la création d’une marque de design d’intérieur. Elle a permis aux participants d’interagir avec sa marque de meubles et d’accessoires pour la maison pendant la présentation. NuAfropolitan designs est un point de vente qui se trouve à la Galleria de Kempinski.

“Il est temps que l’Afrique et les Africains ne soient plus simplement utilisés comme source d’inspiration, mais qu’ils soient également reconnus pour leur authenticité en matière d’idées, de luxe et d’innovation. Africa Luxury Dialogue a servi de plateforme pour entamer cette conversation passionnante au Ghana et rencontrer en personne des acteurs qui ont contribué à façonner le récit et le concept du luxe dans notre région dans une atmosphère très sociale, productive et rapide”, a partagé Viola Labi, directrice générale de Versace Collection et fondatrice de Woven Worldwide, un cabinet de conseil en vente au détail.

WaxPrint Media a annoncé son engagement à développer, guider et nourrir le talent créatif local dans l’espace du luxe, avec le lancement de la division de gestion créative de l’agence.