Nespresso veut relancer la production de café au Zimbabwe

Nespresso s’apprête à faire du Zimbabwe le prochain pays d’origine de sa gamme populaire de cafés. La filiale de Nestlé prévoit de commercialiser en 2019 des capsules de café du Zimbabwe en édition limitée aux consommateurs du monde entier.
Cette décision fait suite à l’annonce, la semaine dernière, d’un plan d’investissement à long terme pour relancer l’industrie du café dans ce pays d’Afrique australe et stimuler l’économie rurale. Nespresso fournira une formation et une assistance technique à 400 petits caféiculteurs au cours des cinq prochaines années, dans le but d’accroître la production nationale de café durable de qualité.

La filière café du Zimbabwe risque de disparaître en raison d’une forte baisse de la production au cours des 18 dernières années, qui fait suite à une série de chocs économiques touchant de nombreuses industries agricoles du pays.

Nespresso prévoit d’acheter plus de 95% de la production de café de haute qualité des petits producteurs zimbabwéens cette saison. L’entreprise travaille déjà avec les agriculteurs pour la prochaine récolte, où elle s’attend à une augmentation des volumes.

Une longue histoire de la production de café

“Nous investissons dans la relance de la culture du café dans différentes régions du monde, où les conditions défavorables ont eu un impact sur la vie des caféiculteurs et sur leur capacité à cultiver et à développer leur industrie. Le Zimbabwe a une longue histoire de production de beaux cafés et nous sommes heureux de travailler avec les agriculteurs dans le cadre de notre programme de qualité durable AAA pour aider à redonner vie à cette industrie “, déclare Jean-Marc Duvoisin, PDG de Nespresso.

En collaboration avec TechnoServe, une organisation internationale à but non lucratif spécialisée dans les solutions commerciales à la pauvreté, Nespresso forme les agriculteurs à relancer leur production par des pratiques agricoles durables et respectueuses du climat.

“Nous sommes honorés de nous associer à Nespresso et aux agriculteurs du Zimbabwe pour aider à transformer l’un des secteurs les plus prometteurs du pays et à partager davantage de son incroyable café avec le monde “, a déclaré William Warshauer, président et PDG de TechnoServe.

“Conformément à l’approche de TechnoServe axée sur le marché pour réduire la pauvreté, nous savons qu’un meilleur café se traduira par de meilleurs revenus, de meilleures conditions de vie et un meilleur avenir pour le peuple du Zimbabwe qui travaille dur.

L’investissement de Nespresso au Zimbabwe fait suite à des efforts similaires déployés par la société pour relancer la production de café au Sud-Soudan et dans les anciennes zones de conflit en Colombie.