Nestlé restructure ses activités en Afrique subsaharienne

©monticello via 123RF NESTLÉ

Dans une déclaration publiée par l’entreprise suisse d’alimentation et de boissons, il est indiqué que la réorganisation vise à assurer la poursuite d’une croissance saine de ses activités en Afrique subsaharienne.

A partir du 1er août 2018, la région Afrique de l’Ouest Central (CWAR) deviendra un marché clé pour le Groupe. L’Angola et la République démocratique du Congo, qui fait actuellement partie de la Région de l’Afrique équatoriale (RAE), rejoindront CWAR. Nestlé étendra la région de l’Afrique australe (ZAR) pour inclure les clusters de la Corne de l’Afrique, du Sud, de l’Est et des îles de l’EAR. La nouvelle région élargie, dont le siège social se trouve à Johannesburg, sera rebaptisée région de l’Afrique orientale et australe (ESAR).

“Notre équipe de l’AER a fait un travail formidable, mais après avoir essayé pendant près de dix ans, nous ne pouvons plus supporter le coût du siège social régional avec la taille de l’entreprise qui s’y trouve. Nous prévoyons donc de fermer le bureau à la fin juillet, en redistribuant les responsabilités entre les sièges des deux autres régions du continent à Accra et Johannesburg”, a déclaré la société.

Nestlé a déclaré que les emplois des bureaux nationaux/cluster à travers l’AER ne sont pas affectés par la fermeture du siège régional, et que les consommateurs, les clients, les partenaires commerciaux et de gros, et les fournisseurs de ses opérations à travers les pays/cluster de l’AER ne seront pas affectés non plus.

“Nous comprenons que c’est troublant pour les employés touchés. Nous nous efforcerons de minimiser l’impact des changements, en organisant des consultations avec eux pour y parvenir. Nous leur sommes très reconnaissants de leur contribution à la croissance de nos activités en Afrique subsaharienne et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour leur apporter un soutien solide tout au long de ce processus”.