QuickMart va ouvrir quatre nouveaux points de vente au Kenya

Quickmart Waiyaki Way, Nairobi. PHOTO | SALATON NJAU

QuickMart, détaillant kenyan détenu majoritairement par la société de capital-investissement Adenia Partners, basée à Maurice, devrait ouvrir quatre nouveaux magasins dans le pays d’ici un mois et demi, en reprenant les espaces laissés vacants par le supermarché Tusky’s en difficulté.

Le premier point de vente a été inauguré à Chania Mall sur Kenyatta Road dans la ville de Thika, le deuxième à OTC dans le Central Business District de Nairobi et le troisième à Mtwapa Mall à Kilifi. Le dernier magasin sera situé dans la ville de Kitale, dans le comté de Trans Nzoia.

Les magasins à venir porteront le réseau de succursales du détaillant à 45 dans le pays, alors qu’il s’efforce de rattraper le premier détaillant Naivas, qui prévoit d’ouvrir trois autres points de vente dans les prochaines semaines dans le pays.

Selon Betty Wamaitha, directrice du marketing de la chaîne de magasins, QuickMart reste concentré sur son concept de fraîcheur en allouant jusqu’à 30-40% de la surface aux fruits et légumes frais, aux aliments frais de sa charcuterie, de sa boulangerie et de sa boucherie, et cela sera mis en place dans les nouveaux emplacements.

QuickMart a gagné en puissance financière après que Sokoni Retail Kenya a acquis une participation majoritaire dans le détaillant et a fusionné ses opérations avec sa filiale Tumaini Self Service pour former une seule opération sous la marque QuickMart.

L’expansion de QuickMart intervient au moment où Tuskys Supermarkets est confronté à un sérieux problème de trésorerie qui a déclenché un conflit avec les fournisseurs en raison de dettes non réglées.

Tuskys, qui était autrefois le premier détaillant du Kenya avec 53 magasins, a moins de 10 points de vente en activité en raison de ruptures de stock.

Le détaillant cherche à vendre une participation majoritaire à un consortium composé d’une société de capital-investissement et d’un détaillant étranger dont l’identité n’a pas été révélée, dans le cadre de ses efforts pour obtenir des liquidités afin de payer les fournisseurs et regagner leur confiance.

Par le passé, le secteur du commerce de détail a vu l’arrivée de nouveaux acteurs internationaux comme Carrefour, ce qui a accru la concurrence et entraîné l’effondrement des supermarchés Nakumatt et Uchumi.

En conséquence, des détaillants comme Naivas Supermarkets ont cherché à obtenir des capitaux supplémentaires pour développer leurs activités sur un marché hautement concurrentiel.

Naivas a signé un accord avec le fonds d’investissement français Amethis Fund pour vendre 30 % de sa participation pour assurer son développement.

Le détaillant étranger Carrefour prépare également son expansion sur le marché local, en ouvrant récemment les portes de son 13ème point de vente au centre commercial Garden City, en reprenant l’espace occupé par le détaillant sud-africain Shoprite, qui a quitté le marché.

Le propriétaire de la chaîne de supermarchés a également mis à la disposition de ses clients des services d’achat flexibles et pratiques tels que Click and Collect et son application MAF Carrefour.