Shoprite quitte Madagascar

Credit photo Standardmedia.co.ke

Après un court communiqué fait le 23 aout 2021, les dirigeants de Shoprite annoncent définitivement leurs retraits de la grande île. Implanté depuis les débuts des années 2000 à Madagascar, la grande chaine de supermarchés sud-africain s’est vite bâtie une réputation auprès des consommateurs locaux. Selon le responsable du communiqué, le départ du géant de la vente en détail s’explique par plusieurs raisons, mais le plus notable étant l’environnement économique du pays. Quel sera l’avenir du commerce et de grande distribution à Madagascar ? Vers qui les consommateurs locaux se tourneront-ils ?

La pandémie du Covid-19 a mis le feu aux poudres

Des fermetures d’écoles aux industries dévastées et aux millions d’emplois perdus, les coûts sociaux et économiques de la pandémie sont nombreuses et variés. La pandémie Covid-19 menace de creuser les inégalités partout, de saper les progrès en matière de pauvreté mondiale et d’énergie propre, et plus encore. L’économie mondiale rencontre une situation délicate et Madagascar ne fait pas exception.

En effet, le Covid-19 a eu une répercussion important aussi bien sur la macro-économie que la micro-économie du pays. Pour Shoprite, le marché est en déclin et le pouvoir d’achat des consommateurs locaux ne cesse de diminuer. Deux facteurs importants qui ont mis la filiale en grande difficulté avec une chute de la vente de plus de 8,4 %. D’autres parts, la chaine de supermarché rencontre aussi des problèmes d’approvisionnement depuis la pandémie. Ces conditions ont obligé Shoprite à mettre un terme à leurs activités dans le pays.

Shoprite quitte également d’autres pays d’Afrique

Madagascar n’est pas le seul. Shoprite a déjà plié bagage dans plusieurs pays africains comme l’Angola, le Nigéria, la Zambie ou notamment l’Ouganda. Les problèmes sont les mêmes selon les dirigeants. Suite à la baisse de sa recette et la dévaluation de la devise dans ces pays, Shoprite décide de se concentrer sur l’Afrique du Sud où il possède plus de 30 % des parts de marché.

Avec plus de 141 000 employés et plus de 3 000 magasins sur le continent africain, le départ progressif de la chaine de supermarché laissera un grand vide dans le commerce africain.

L’e-commerce : une activité en pleine expansion à Madagascar

Même si le départ de Shoprite est inévitable, d’autres distributeurs sont encore présents pour satisfaire la population Malagasy. De plus, avec la croissance fulgurante de la digitalisation, de nouveaux secteurs comme l’e-commerce et la vente en ligne font leurs grandes entrées dans la grande île. Plusieurs grands distributeurs comme Kibo, Leader Price ou Supermarché.mg proposent déjà leurs propres boutiques en ligne. Les méthodes de paiement sont accessibles à tous les consommateurs locaux et les services de livraison sont performants. Mais si les consommateurs souhaitent faire leurs courses à l’ancienne, d’autres supermarchés sont encore disponibles dans le pays.