Somtou, la start-up qui va révolutionner le secteur informel.

Une caisse enregistreuse taillée pour les marchés de Dakar
Comment apporter une solution de gestion à bas coût aux commerçants du secteur informel – prépondérant sur le continent – tout en ne se limitant pas à une énième application mobile ? C’est à cette question que la société Somtou tente de répondre à Dakar depuis deux ans via un terminal simple d’utilisation et censé résister aux conditions de vente les plus difficiles.

“Là où beaucoup estiment que le software et les applications suffisent pour répondre aux besoins, nous pensons qu’il y a encore beaucoup à faire dans la forme physique et le choix des matériaux des solutions technologiques”, dit Ted Boulou, le fondateur de la société.
Fort de ce constat, le diplômé de l’École Polytechnique, passé par la Société générale et l’IFC, la branche d’investissement privé de la Banque mondiale, plaque tout pour se consacrer à cette idée d’un terminal commerçant mieux adapté aux réalités sénégalaises. Et plus largement sur le continent si affinités.
Aux côtés de Warren Nzeale, son associé, la société teste plusieurs prototypes, tant sur le plan matériel (design, forme, matière), que sur le plan logiciel (intuitif, fonctionnel), pouvant compter sur une première levée de fonds de 100 000 euros pour financer son démarrage.

La version finale de la console est fabriquée en bois et en cuir. Elle est munie d’un logiciel embarqué, avec une balance connectée et un lecteur de codes-barres compris. Tout cela permet à l’utilisateur d’enregistrer ses ventes, de gérer les ardoises des clients, fréquentes sur les marchés dakarois, et finalement de faciliter la gestion des stocks de produits.