Visa a lancé “Where You Shop Matters”, son nouveau programme de soutien aux petites entreprises au Nigeria

71 % des consommateurs interrogés déclarent que le COVID-19 les a conduits à faire leur toutes premières courses en ligne.

Une nouvelle étude révèle que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le commerce électronique et les paiements numériques plutôt que vers l’argent liquide
Une étude révèle que 68 % des consommateurs ont modifié leurs habitudes d’achat lors de l’enquête COVID-19 en ne se rendant dans les magasins que pour les produits de première nécessité.

68 % des consommateurs ont modifié leurs habitudes d’achat en ne se rendant dans les magasins que pour les produits de première nécessité

Visa, le leader mondial des paiements numériques, a lancé sa nouvelle initiative “Where You Shop Matters” qui vise à promouvoir et à encourager les entrepreneurs au Nigeria, tout en incitant les consommateurs à soutenir les petites entreprises.

En marge de ce nouveau centre de ressources pour les PME, Visa a publié le COVID-19 CEMEA Impact Tracker. Ce document souligne les effets récents de la pandémie du nouveau coronavirus sur le commerce des consommateurs et des petits commerçants au Nigeria.

Les conclusions du rapport soulignent l’anxiété accrue des consommateurs qui se tiennent à l’écart de tous les commerces de détail, sauf les plus importants. 68 % des consommateurs interrogés ont déclaré faire moins souvent leurs courses, tandis que 67 % ont déclaré prendre moins souvent les transports publics. L’impact de la pandémie n’a cependant pas encore atténué la détermination du consommateur nigérian, car les personnes interrogées estiment qu’il faudra environ six mois pour que l’environnement commercial revienne à la normale.

68 % des consommateurs interrogés ont déclaré faire moins souvent leurs courses, tandis que 67 % ont déclaré prendre moins souvent les transports publics

Pendant la pandémie, de nombreux consommateurs au Nigeria ont commencé à faire leurs achats de produits de première nécessité sur Internet. 71 % des consommateurs interrogés déclarent que le COVID les a amenés à faire leur premier achat d’épicerie en ligne, tandis que 69 % ont effectué leur premier achat en ligne dans des pharmacies. Dans l’ensemble, le rapport indique une évolution vers le commerce en ligne, les transactions en espèces étant remplacées par des paiements numériques.

71 % des consommateurs interrogés déclarent que le COVID les a amenés à faire leur premier achat d’épicerie en ligne, tandis que 69 % ont effectué leur premier achat en ligne dans des pharmacies

Commentant les conclusions du rapport, Kemi Okusanya, vice-président de Visa Afrique de l’Ouest, a déclaré “La pandémie a un impact sur les entreprises partout dans le monde. Les résultats de l’étude COVID-19 CEMEA Impact Tracker suggèrent que les consommateurs ont changé leur façon d’acheter et que cela a déjà un impact majeur sur la façon dont les commerçants font des affaires. Alors que les consommateurs s’adaptent aux restrictions actuelles, beaucoup ont changé leur façon de faire leurs achats et se sont tournés vers les magasins en ligne pour leurs achats. Ces changements présentent des défis mais aussi d’énormes opportunités pour tous les commerçants, y compris les petites entreprises”.

Selon le rapport, 55 % des consommateurs admettent qu’ils dépensent désormais moins tout en soulignant une tendance qui suggère que les acheteurs ont transformé leur façon de faire leurs achats. Interrogés sur leurs habitudes de dépense, les consommateurs optimisent de plus en plus leurs voyages : 66 % achètent en gros, font des listes pour éviter les achats impulsifs et achètent des denrées non périssables pour réduire le nombre de leurs déplacements.

55 % des consommateurs admettent qu’ils dépensent désormais moins