Yves Rocher a un nouveau point de vente au Kenya

The-Hub-mall-in-Karen-Nairobi.-file-photo-nmg

Le groupe français de cosmétiques Yves Rocher a ouvert sa troisième succursale à part entière au Kenya, au Hub Mall de Karen. Son objectif, conquérir l’industrie kenyane de la beauté qui représente plusieurs milliards de shilling.

Le groupe français possède également deux autres magasins au Village Market et au Westgate Mall. L’entreprise dispose également d’un point de vente éphémère au centre commercial Junction.

L`entreprise rejoint d`autres marques de beauté établies avec des magasins au Hub telles que Madora et MAC.

Philippe Cauviere, directeur général d’Azalea Holdings, les développeurs de The Hub Karen: “Chez The Hub Karen, nous avons mis en place un important programme de marketing pour attirer les détaillants locaux et internationaux qui s’adressent à une clientèle exigeante”.

Fondée en 1959 par Yves Rocher, un Français passionné par qui a les fleurs et des plantes, la marque de cosmétique végétale est aujourd’hui la ligne de cosmétiques la plus vendue en France, et opère dans plus de 90 pays.

C’était le début de l’entreprise familiale qui fabrique maintenant des produits de beauté sous la marque Yves Rocher, un Français qui a puisé dans son amour pour les fleurs et les plantes. L’entreprise possède plus de 250 sources d’approvisionnement à l’échelle mondiale pour ses produits. Les plantes proviennent de divers pays dont le Sénégal, Madagascar, le Mexique, le Mexique, le Canada, la France et la Chine.

Les produits de soins de la peau chez Yves Rocher sont à base de plantes et contiennent un petit pourcentage de conservateurs. Les produits sont inspirés par l’évolution du monde vers des modes de vie plus sains, allant de l’alimentation et de la remise en forme, il y a aussi une demande accrue pour des cosmétiques botaniques moins agressifs. Au Kenya, leur gamme la plus vendue est le soin du visage comprenant l’hydra végétal, le séba végétal ainsi que les huiles anti-âge. Végétal ne contient aucun agent de conservation. L’entreprise compte environ 150 experts en beauté, dont des botanistes, des dermatologues et des agronomes.